• Les cloques d'no chité

    Air : Que serais-je sans toi (Jean Ferrat)


    Refrain
           Mêm si seont moins connus que no Mari-Pontoisse

                        Les cloques dno chité pa drièr leus abat-seon,

                        Qui soichtent dNoter-Dam, du bieffreo, dein paroisse,

                        I feont tranner nos cœurs, tertoutes autant qu’i seont !

     

     

               1.      I zeont rlayé nos peurs et partagé nos drames,

                        I zeont canté nos joies et vécu nos douleurs ;

                        In portant no prière i zélièftent nos âmes,

                        In égrainant les heures i rythment no labeur ;

                        Sans vraimint oblier quein occupant infâme

                        Les réquisitieonneot pou ses caneons dmalheur !

     

     

    Refrain       Mêm si seont moins connus que no Mari-Pontoisse

                        Les cloques dno chité pa drièr leus abat-seon,

                        Qui soichtent dNoter-Dam, du bieffreo, dein paroisse,

                        I feont tranner nos cœurs, tertoutes à lunisseon !

     

     

               2.      I cantent pou lmarmeot dins les bras de smarraine,

                        Pou lcommuniant tout fier avecque sbrassard blanc ;

                        Et pou lpromess de Paul et pou lpromess dIrène

                        Qui sunisstent dvant Dieu au lindmain dleus vingt ans !

                        Et i braireont pou lceu qui-est mort début dsémaine,

                        Qui-a pos su dir je taime et qui nlaich pos dinfant

     

     

    Refrain       Mêm si seont moins connus que no Mari-Pontoisse

                        Les cloques dno chité pa drièr leus abat-seon,

                        Qui soichtent dNoter-Dam, du bieffreo, dein paroisse,

                        I feont tranner nos cœurs, tertoutes à lunisseon !

     

     

               3.      Faut les intint jeuer quand chest fiêt su lGrand Plache

                        Nos vieux airs tournaisiens : chtein vrai moumint dbonheur !

                        Et on freot bin tous lzans avec elles lvoyache

                        Quand çqui sin veont rtrouver les cloqus venus dailleurs,

                        Sans jamais oblier dramner dins leus bagaches

                        Pou les infants dichi des oués dtous les couleurs !

     

     

    Refrain       Mêm si seont moins connus que no Mari-Pontoisse

                        Les cloques dno chité là-vas tout in hauteur,

                        Qui soichtent dNoter-Dam, du bieffreo, dein paroisse,

                        Cha nsait pos sespliquer, i battent dins nos cœurs !


                                                                                                  Février 2008